Levée de fonds

Levée de fonds

 En septembre 2011 et en juin 2015, l’association Bretagne Ateliers a émis des Titres associatifs.

 

Experte et créative depuis 40 ans sur le champ social et industriel, l’entreprise a su innover pour trouver une nouvelle source de financement. En tant qu’acteur de l’économie sociale et solidaire, Bretagne Ateliers, de part son statut associatif, n’est pas éligible aux sources de financement à vocation capitaliste classiques, c’est pourquoi l’entreprise adaptée s’est tournée vers l’émission de titres de créances, adaptés à son statut : les titres associatifs.

 

La première levée de fonds a permis de réunir 1,050 millions d’euros de souscriptions auprès de 10 investisseurs qualifiés :

A titre personnel :

  • M. Faber Emmanuel,
  • M. Pierre-Yves Legris,
  • M. Jean-Paul Legendre.

au titre des sociétés :

  • La SAS OCDL Groupe GIBOIRE,
  • CRAMA Bretagne Pays de Loire,
  • TRIBALLAT Noyal SAS,
  • La Compagnie Foncière de la MACIF,
  • MANUTAN International,
  • PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILES SA,
  • Le CREDIT AGRICOLE Mutuel d’Ille et Vilaine.

 

La seconde levée de fonds s’est faite pour un montant de 350 000 euros levés auprès de 5 investisseurs qualifiés parmi lesquels :

  • L’association « FONDS DES BOIS » représentée par M. Emmanuel FABER,
  • SAS OCDL groupe GIBOIRE,
  • OET Ouest Electro Technique,
  • INTERACTION,
  • SANDEN MANUFACTURING EUROPE.

L’intérêt et/ou le soutien effectif manifesté par ces partenaires à l’occasion de ces émissions de titres associatifs sont pour Bretagne Ateliers, un encouragement à poursuivre sa mission qui est de permettre à des personnes fragilisées socialement ou handicapées de retrouver une dignité par le travail professionnel.

Dotée de moyens renforcés, Bretagne Ateliers va poursuivre son développement et accélérer sa diversification. L’entreprise a élargi ses prestations industrielles aux secteurs ferroviaire et aéronautique et tertiaire (notamment la dématérialisation de documents et l’impression numérique).

NB : Utilisés en de rares occasions, les Titres associatifs ont été remis au goût du jour avec la loi sur l’ESS du 20 mai 2014, les rendant plus attractifs et plus souples. L’opération restant assez complexe pour l’association qui la porte, elle n’est par conséquent pas recommandée pour les petites structures.

 

Revenir à L’entreprise